fbpx
Logo Lodyssey VanAir

Guide de survie en territoire Lyonnais : Bien manger à Lyon.

Lyon, nichée au confluent du Rhône et de la Saône, n’est pas seulement reconnue pour son riche patrimoine architectural et culturel. Elle brille également par sa gastronomie, véritable trésor culinaire qui fait saliver les gourmets du monde entier. Depuis des siècles, cette ville a su cultiver l’art de la table, mêlant avec brio tradition et innovation.

Dans la pyramide de Maslow, les besoins physiologiques apparaissent en premier. Bien manger durant sa visite est une belle manière d’améliorer la qualité de ses vacances. Mais où manger, et quoi manger dans une ville aussi vaste que Lyon ?

Considérée par beaucoup comme la véritable capitale de la gastronomie française, Lyon a donné naissance à des mets et des recettes qui sont aujourd’hui emblématiques de la cuisine française. Des bouchons typiques, où l’on déguste des plats généreux et authentiques, aux restaurants étoilés qui repoussent les frontières de la créativité culinaire, Lyon est un véritable paradis pour les papilles.

Mais d’où vient cette réputation ? Est-ce le fruit du terroir généreux de la région, des savoir-faire transmis de génération en génération, ou de la passion des Lyonnais pour la bonne chère ? Sans doute un peu des trois. Une chose est sûre : à Lyon, la gastronomie est bien plus qu’une affaire de cuisine, c’est une véritable histoire d’amour qui se raconte et se déguste à chaque coin de rue.

Belle assiette colorée, d'inspiration gastronomique

Cet article vous est proposé par moi-même, Willy, ancien cuisinier, qui travaille aujourd’hui chez l’odyssey. J’essaye de rester objectif et concret dans ce que j’ai vu, goûté et ressenti. Parce qu’un plat se savoure avec tous les sens.

Les incontournables de la gastronomie lyonnaise

Les mets typiques de la région lyonnaise sont plein d’histoire, ils ne sont pas simplement le reflet d’une cuisine traditionnelle, ils tirent leurs inspiration de différentes époques couplées à de nombreux produits du terroir. Loin de l’image de la haute gastronomie, ici nous vous proposons des plats à déguster, seul ou à plusieurs, autour d’un bon vin et d’un bon morceau de pain frais. 

La quenelle

La quenelle… Pour certains, c’est l’équivalent des choux de Bruxelles et les souvenirs d’enfance à la cantine de l’école. Pour d’autres, ayant pu les savourer généreuses et bien cuisinées, cette délicieuse boulette, à forme ovale, à base de farine, de beurre, d’oeuf et de poisson (souvent du brochet), est l’un des mets les plus emblématiques de Lyon. Sa texture moelleuse et son goût subtil en font un favori des tables lyonnaises. Originaire de la région, la quenelle est souvent servie avec une sauce Nantua à base d’écrevisses.

Assiette de quenelle en sauce

La rosette

La rosette de Lyon est une charcuterie sèche typique de la région. Fabriquée à partir de viande de porc, elle est reconnaissable à sa forme allongée et à sa saveur unique, fruit d’un long processus de séchage. Pour la déguster, il suffit de la trancher finement et de la savourer sur une tranche de pain frais. Et n’oubliez pas, plus elle est sèche, plus elle est savoureuse ! 

Assiette de rosette

Le saucisson brioché

Ce mets combine le meilleur de deux mondes : la viande et la pâtisserie. Le saucisson brioché est, comme son nom l’indique, un saucisson enveloppé dans une brioche moelleuse et dorée. Traditionnellement servi lors des fêtes, notamment à Pâques, imaginez les arômes forts de la charcuterie infuser dans la pâte à brioche et se diffuser à la cuisson, offrant à chaque bouchée une saveur riche.

Plat de saucison brioché

La tarte aux pralines

Traditionnellement sur pâte sablée, les pralines, colorées en Rose en région lyonnaise, sont des amandes enrobées de sucre ayant caramélisé. Une douceur sucrée qui allie la texture croquante des pralines roses à une pâte sablée fondante. Un vrai délice pour les amateurs de (très) sucré ! 

Tarte à la praline

La Cervelle de Canut

Cette recette, végétarienne, est aussi un grand classique de la gastronomie Lyonnaise. Les Canuts étaient des ouvriers travaillant dans le monde de la soie, et qui, comme la majorité de la classe ouvrière de l’époque, ne pouvaient se nourrir de mets coûteux. La cervelle de mouton, trop chère pour l’époque fut remplacée par du fromage blanc au lait cru, de la faisselle en somme, qui offrait une texture similaire et riche en protéines. Un met à savourer, hiver comme été, aux saveurs d’ail et fines herbes.

Cervelle des canuts avec petits accompagnement

Bon, c’est bien de savoir tout çà, mais si je souhaite manger, où dois-je aller ?

Ne vous inquiétez pas, on y arrive…

Où bien manger à Lyon : adresses pour tous les budgets

Lyon, en tant que capitale gastronomique, offre une multitude d’options pour les gourmets, quel que soit leur budget. Voici une sélection d’adresses pour profiter pleinement de la cuisine lyonnaise. 

Il vous manque plus qu’à travailler quelques phrases clés en Parler Lyonnais pour impressionner le serveur.

Petit budget (- de 20€) :

Si vous avez peu de budget pour manger, deux solutions, les fasts-foods et les bouchons. Dans les premiers, vous trouverez les restaurants rapides habituelles, burgers, kebabs et crêpes, rien de particulièrement original. Par contre, pour quelques euros de plus, vous pourrez profiter de l’ambiance et de la cuisine d’un bouchon lyonnais, les restaurants populaires typiques de Lyon. C’est d’ailleurs dans ces restaurants que vous pourrez profiter au mieux des spécialités locales, mais si vous souhaitez vous en sortir à moins de 20€, ce sera majoritairement le midi. Aussi, les marchés locaux ont tendance à proposer variété de produits frais et du terroir.

Le marché Saint-Antoine

Certains, comme moi-même, adorent faire les marchés et composer eux-mêmes leurs plats. L’occasion d’observer les produits locaux, discuter avec les maraîchers, mais surtout, la possibilité d’avoir du choix !

Situé sur les quais de Saône, entre la rue du palais de Justice et la place Fousseret, c’est l’endroit idéal pour trouver des produits du terroir. Les nombreux marchand de fleurs et de fruits et légumes offrent de la couleur au décor, les arômes vous prennent au nez et les bords de Saône offrent une vue très agréable. 

Vue sur Basilique de Lyon depuis le marché Saint-Antoine

L’épicerie de Ginette

Le concept est simple, des tartines et quelques plats.

Des tartines généreuses, gratinées à la salamandre, pour environ 10€. D’autres plats, parmi les classiques des bistrots français sont aussi disponibles pour une quinzaine d’euros. Si vous passez dans le 2ème arrondissement et que vous sentez la faim venir, optez pour ces généreuses rations de survie. 

Tartine chêvre miel de l'épicerie de Ginette

Le Carmelo

Nous nous éloignons de la cuisine française pour revenir sur un classique : la Pizza. Mais pas n’importe laquelle, la bonne

Aujourd’hui propriété du groupe Big Mamma, le Carmelo, dans le 2ème arrondissement, offre un décor assez unique, aux teintes de différents rouges, oranges et blancs. Chaque salle a son ambiance.

On se retrouve à diner sur des tables de mosaïques entourées de bouteilles d’alcools décoratifs dans un décor hors du temps. Les pizzas y sont bonnes, inspirées de la Trattoria Napoletana (riche en gluten, aux bordures très gonflées et à la cuisson courte mais à très haute température), une recette qui marche.

Pensez absolument à réserver par contre.

Pizza Al Tartufo

Budget Moyen (20-40€) :

Entre 20 et 40 euros, vous en aurez pour tous les goûts. Entre les bouchons et les bistrots, vous aurez de quoi vous remplir la panse. D’une cuisine classique au plus moderne, vous vous proposons quatre restaurants idéalement situés.

Le comptoir des Cousins

À proximité du parc de la Tête d’Or se trouve un délicieux restaurant capable de ravir vos papilles… Le Comptoir des Cousins, au 31 Bis Rue Ney, dans le 6ème arrondissement de lieux est un endroit assez unique. Deux cousins, Arthur et Gautier, d’origine normande ayant hérité du bon-vivant de leur grand-père, charmés à l’idée de partager cette bonne humeur, ont lancés leur affaire.

On y dine très bien, c’est généreux, savoureux et inspiré. Ne vous laissez pas berner par la simplicité de la carte, les mets sont bons, fournis et bien présentés. Petit plus, des options végétariennes sont disponibles.

Bref, on recommande.

Poulpe à l'orientale de Chez le comptoir des Cousins

Le Bouchon Tupin

Vous cherchez le meilleur moyen de découvrir la cuisine française et les spécialités Lyonnaises ? Imaginez-les revisitées à la sauce Bistronomique. Où les oeufs meurette deviennent des oeufs parfaits cuit à 64° pendant  non loin d’une heure pour lui donner une texture fondante. Et bien, c’est ce que propose le Bouchon Tupin, un bouchon très bien situé, idéal pour un diner professionnel. 

Pensez néanmoins à réserver, il font souvent salle comble.

oeuf parfait meurette d'un bouchon lyonnais chez Tupin

Court Bouillon

Dans un style plus moderne, Court Bouillon vous offre la possibilité de déguster des plats qui feront travailler vos sens, toujours dans un répertoire qu’on pourrait qualifier de bistronomique. En effet, les assiettes sont belles, très belles en plus d’être harmonieuses en bouche. 

Court Bouillon c’est l’histoire de Clément, ancien cuisinier dans des restaurants de renom et Margo, pâtissière à la créativité débordante, qui travaillent en duo pour proposer de terriblement bons plats. 

Sans oublier que ce restaurant propose des alternatives végétariennes délicieuses. Pensez absolument à réserver de nombreux jours en avance (au moins 14j).

Aubergine Pesto Feta de chez Court-Bouillon

Le Bouchon des Cordeliers

Une institution parmi les bouchons Lyonnais. Le bouchon des Cordeliers, dans le 2ème arrondissement de Lyon, saura vous aider dans votre quête de survie gastronomique. 

Tout est fait maison, le personnel agréable et les traditions lyonnaises respectées. 

Pour une trentaine d’euros, vous pouvez profiter du Menu des Canuts mêlant, comme ils aiment le signifier, d’une cuisine authentique mais dans l’air du temps. 

Comme les restaurants précédents, pensez à réserver.

Tatin de pied de cochon et escargots de chez Le Bouchon des Cordeliers

Gros budget (40€ et +) :

Au dessus de 40€, toutes les fantaisies sont possibles. Nous ne vous proposerons pas les classiques de Paul Bocuse, ce n’est pas l’idée de cet article (et surtout, je n’ai pas les finances pour me le permettre). Nous souhaitons, surtout, que vous découvriez de belles adresses comme nous avons eu à les découvrir, que ce soit pour un repas d’affaires, ou un diner en tête à tête.

Je vais vous partager une petite astuce pour manger gastronomique à moindre frais : cherchez les restaurants de ceux qui cherchent l’étoile. L’étoile Michelin s’obtient à force de persévérance dans la qualité de l’accueil et des plats servis aux clients. L’étoile est une reconnaissance du travail fourni, permettant une augmentation considérable de la notoriété et souvent, des prix. Beaucoup rêvent de l’avoir et Lorsqu’un professionnel désire l’étoile, s’il souhaite avoir de la notoriété et que son restaurant fasse du chiffre et écho jusqu’aux oreilles des critiques responsables de l’attribution de celle-ci, il se doit de pratiquer des prix attractifs.

Trouver ces restaurants n’est pas chose aisée. en attendant, voici deux délicieux restaurant à ne pas manquer.

Aromatic

Cuisine de saison bistronomique. Voici Aromatic, un restaurant des rues du quartier Croix-Rousse. Le menu carte composé d’une entrée + plat + dessert est à une quarantaine d’euros et le menu dégustation en 5 services à un peu plus d’une cinquantaine. 

Le service est élégant, tout autant que les assiettes, les produits sont de qualités, les cuissons maîtrisées à la perfection. 

Mais ce qui nous a poussé à sélectionner ce restaurant, c’est le choix des ingrédients sélectionnés. À quand remonte la dernière fois que vous avez dégusté une pêche des vignes, du chorizo de Bellota, des câprons ou bien des cocos de Paimpol ? Ce sont ces ingrédients que vous pourrez déguster dans des plats courageux, mais cohérents. 

Vous commencez à être habitué, pensez à réserver.

Dessert Financier texturé aux multiples chocolats de chez Aromatic

🍃 Culina Hortus

Chez Culina Hortus, nous nous éloignons de la cuisine traditionnelle Lyonnaise et de son terroir, pour nous jeter, tête la première, dans des plats modernes, composés harmonieusement et très savoureux. 

Une particularité, il est entièrement végétarien. Il n’y a pas de carte, vous aurez le droit à un menu intégralement de saison, avec des ingrédients frais couplés de vins en biodynamique. 

Autre point fort, le décor. La lumière couplée au bois et à la pierre qui composent l’intérieur du restaurant offrent une certaine relaxation et la disposition des tables, une réelle intimité.

Si vous, ou votre partenaire êtes végétariens/nes allez-y les yeux fermés, vous trouverez difficilement mieux. Comptez une cinquantaine d’euros le midi et environ 70€ le soir pour un menu en 7 plats. 

Réservation et tenue correcte obligatoire.

Plat dont nous avons oublié le nom de chez Culina hortus

Pour ma défense, j’étais tellement absorbé par l’assiette et la succession de plats, que j’ai totalement oublié de noter son nom 🤷‍♂️. Mon seul souvenir est que c’était bon.

un voyage gastronomique vers Lyon

Lyon est une ville qui a tant à offrir. Du charme du Vieux Lyon, avec ses ruelles pavées et ses bâtisses Renaissance, à la splendeur de la Basilique Notre-Dame de Fourvière dominant la ville, en passant par la vitalité de la Presqu’île, cœur battant de la cité. Sa réputation de capitale gastronomique n’est plus à faire, avec une cuisine qui séduira les palais les plus exigeants. Mais Lyon, c’est aussi une ville d’art et de culture, où les musées rivalisent avec les festivals pour nourrir l’esprit et l’imaginaire.

Maintenant, il ne vous reste qu’à découvrir cette ville immense et riche, mais attention à ne pas trop avoir les jambes en pâte à quenelle.

loader-image
Lyon
08:31, am, mai 30, 2024
temperature icon 13°C
couvert
Humidity 92 %
Wind Gust: 10 Km/h

Poitiers-LyonLigne directe